J’ai souvent cotoyé des personnes pratiquant régulièrement des activités comme la pétanque, le karting (et plus récemment les fléchettes, le jeu) et qui souvent se défendaient d’attribuer le terme de « sport » à leur activité. Un sport est une activité physique, soit, certains sont plus ou moins « sportifs », si on prend le sens de « fatigue » en critère principal pour sa définition. Je pense qu’il faut plutôt parler de « sensation » plutôt que de fatigue, et en ce sens, le Blowgun est véritablement merveilleux ; car sans se « fatiguer » autant qu’au bout de 90mn de foot, de 2h de marathon ou de 3 mn de course, le tir au Blowgun procure une sensation non seulement de bien-être lors du tir (surtout pendant et après les centièmes de secondes que durent un tir, et que tout le monde ressent en prenant une bonne inspiration) mais aussi : avant le tir. C’est surtout là que l’expérience peut jouer…

il est clair que l’effort appliqué sur un tir, aboutit beaucoup mieux qu’un tir effectué machinalement. le simple fait de se dire qu’il « faut mettre dans le 7 » à chaque fois, suffit à réaliser un impact précis, ou de réaliser beaucoup plus facilement l’erreur qui nous a fait dévier, sans être surpris par le résultat, dans le but de se corriger facilement. (c’est malgré tout génial de savoir « avant l’impact » que le Dart sera trop à droite ou trop haut…)

Je voulais vous dire pour conclure avec ça, que le blowgun procure une sensation de puissance que bien d’autres sports n’égalent pas toujours.